Conférence de Gaëtan Dostie: Les poètes disparus du Québec de 1827 à 2007.

Conférence et diaporama en relation avec l’anthologie publiée en 2007 : Les poètes disparus du Québec de l827 à 2007, Éditions du Collège Ahuntsic, 500p.

Notre littérature, notre poésie est « un combat » écrit Hector Fabre en 1877. C’est l’histoire de ces combats, depuis le premier recueil publié en 1830, jusqu’aux nuits de la poésie des années 1970, auxquels nous convie cette conférence. Notre littérature est née d’une femme méconnue, Louise-Amélie Panet, qui écrit un recueil fondateur entre 1836-39, bien avant les Crémazie et Fréchette. Une histoire qui nous mène jusqu’au Miron, Michèle Lalonde, Roland Giguère et une multitude de précurseurs qui donnent à notre culture sa force, son originalité, sa pérennité.

À l’invitation de l’Association Québec-France Montréal-Récollet.

Lundi 20 février 2023 à 18 h. 45 à la salle 1-2-3 de la bibliothèque de Saint-Léonard,
8420, boul. Lacordaire (entrée par l’arrière près du parking) où est affiché le numéro de
la porte principale. Gratuit.
mlgd.info@gmail.com 
514 861-0880


Participation de la Médiathèque littéraire au Rendez-vous Couleurs, Orgue et Poésie 2022.

 

Affiche du Rendez-vous Couleurs, Orgue et Poésie

Après des années de pandémie, le Rendez-vous couleurs, orgue et poésie à Sainte-Mélanie s'est enfin tenu du 8 au 10 octobre 2022. On y a célébré l'oeuvre de Gilles Vigneault.

De son côté, la Médiathèque littéraire a organisé avec la Société du patrimoine de la seigneurie d'Ailleboust, plusieurs activités au manoir Panet : une exposition, des visites guidées par Gaëtan Dostie et 3 conférences.

L'exposition au manoir sera de retour à l'été 2023 : dates et horaires à venir.

L’exposition se veut un portrait de culture offrant un décor historique tant dans l’ameublement qu’avec les autres artefacts exposés. Des documents, tels les livres des censitaires, donneront une image forte de cette époque.

S’inspirant des écrits de Louise-Amélie Panet, en particulier de son récit sur la civilisation dite des « sauvages », autochtones voire Atikamek, un espace sera consacré aux écrits de cette période, depuis les Relations des Jésuites dans l’édition de 1858, ou les Sagamos illustres, et autres imprimés accompagnés d’artefacts, illustrations, cartes postales, sur ces premières nations.

Inspiré du sonnet de Charles Lévesque, sur Évangéline, un espace illustrera la présence importante des Acadiens de la Dispersion dans nos territoires. Les premières traductions de Pamphile LeMay, celle de 1865, des gravures et d’autres écrits relatant ce Grand dérangement comme de leur implantation ici seront en montre.

Inspiré du poème d’exil de Guillaume Lévesque, comme des nombreux poèmes de Charles Lévesque sur les Patriotes, relatant leur implication tous deux dans la Révolte de 1837-38, un espace sera consacré à cet événement dont l’affiche de mise à pris de Papineau et autres imprimés, illustrations et artefacts relatifs à ce moment clé de notre Histoire.

Inspiré des écrits de Louise-Amélie Panet, célébrant l’habitant et sa femme, un espace rend compte de la colonisation avec le curé Antoine Labelle, un contemporain de l'époque des Panet au manoir. Les archives du tournage à Sainte-Béatrix des Belles histoires des Pays-d’en Haut, nous sert de toile de fond. On y évoque cette célèbre émission écrite par Claude-Henri Grignon. La première biographie écrite par Arthur Buies ceux de Grignon et autres artefacts, écrits y seront exposés. En collaboration avec Patrimoine Sainte-Béatrix.

Catalogue (format pfd).


Louise-Amélie Panet revit dans le Sentier littéraire
du Pied-de-la-Montagne de Sainte-Mélanie.

Visite gratuite du Sentier littéraire Louise-Amélie

531 rang du Pied-de-la-Montagne, Ste-Mélanie, J0K 3A0. Tél. 514 861-0880.

Informations et photos

 

C’est sur le chemin menant à un ancien moulin que s'est établi le Sentier littéraire Louise-Amélie, célébrant ainsi la découverte de cette grande dame des arts et lettres que fut Louise-Émilie Panet, pionnière en tout, et dont l’œuvre restée en manuscrit n’est publiée qu’en 2000 à Ottawa.

Cette œuvre naît dans le vide culturel de l’après cession de la Nouvelle-France, au moment où la vie culturelle est limitée à une petite bourgeoisie instruite. C’est pourtant dans ce contexte que Louise-Amélie Panet rédigera son poème de 1,101 vers dont le Sentier littéraire présente des extraits dans la langue évolutive du XVIIIe siècle. Ces écrits sont novateurs : ils donnent à voir et à sentir la vie autour du manoir, une célébration des saisons certes, mais encore plus des habitants, des femmes, rompus aux durs labeurs, forgeant le pays. Un portrait culturel de cette région s’esquisse déjà dans sa spécificité folklorique, les danses avec violoneux, le conteur, la chanson traditionnelle. L’oralité a gardé ce peuple vivant, ce poème l’illustre à merveille.

La poésie n’a pas cessé de s’inscrire dans la vie culturelle de Sainte-Mélanie : à travers l’œuvre singulière de Jean-Paul Daoust apparaît le présent, la continuité en ce lieu, où bat un cœur littéraire de tout un peuple.

Ce projet, conçu par Monsieur Gaëtan Dostie, a été rendu possible grâce à un partenariat avec Monsieur Bernard Pilon, le propriétaire du domaine des Jardins de la montagne. Grand merci ! Merci aussi au comité Culture en Action Sainte-Mélanie pour son soutien.


La poésie envahit le centre Gaston-Miron 

Source : Catherine Lalonde, ledevoir.com, 13 décembre 2018.

Il y a soudain beaucoup plus de souvenirs de soirées poétiques au Centre d’archives Gaston-Miron. Ce lieu, qui conserve et veut mettre en valeur des archives sur la littérature québécoise et particulièrement sur la poésie, a annoncé l’acquisition de 400 documents audio et vidéo cumulés par le vidéaste et collectionneur compulsif Gaëtan Dostie, aussi fondateur de la Médiathèque littéraire qui porte son nom. On y trouve des « lancements des éditions du Noroît, de la revue Exit, des colloques, une remise du prix Émile-Nelligan, des performances du festival Voix d’Amériques, des lectures de poésie », illustre le directeur du Centre, Karim Larose.

« Gaëtan Dostie a eu la passion et la ténacité de se rendre sur place et de filmer, et aujourd’hui on a la chance de pouvoir voir défiler des poètes de différentes générations », nomme celui qui est aussi professeur à l’Université de Montréal et spécialiste de la poésie québécoise, « de Roland Giguère à Paul-Marie Lapointe, en passant par Gilbert Langevin — il y a énormément de choses sur Langevin —, jusqu’à Hélène Monette, Patrick Coppens, Patrice Desbiens, Nicole Brossard… C’est lui qui a tourné 99,8 % de ces documents », amassant ainsi de multiples souvenirs d’événements poétiques.

Lire la suite de l'article sur ledevoir.com.

Un ami nous a quitté : hommage à Claude Haeffely, décédé le 1er mai 2017.

 


À Voir sur telequebec.tv

Les trésors de la médiathèque Gaétan-Dostie

Tristan Malavoy Racine nous fait découvrir une mine d’or pour la littérature québécoise.

Les trésors de la médiathèque Gaétan-Dostie


Pour être tenu au courant par courriel des activités de la Médiathèque, inscrivez-vous sur notre liste de diffusion MlGD-Info (lien à cliquer pour s'inscrire)
 
 

Soutenez la Médiathèque